Hello, moi c’est Elisa et je suis vachement contente que vous soyez là.

Je ne suis pas la coach typique “fleurs de lotus et tenue de yoga”. Je suis carrément plus susceptible de rentrer la maison super excitée d’avoir trouvée une obscure plante épineuse utilisée au Moyen Age pour brasser de la bière (oui, ça c’est pour le côté “fleur de lotus”) et mon yoga, c’est les AMHE (Arts Martiaux Historiques Européens, en deux mots, l’escrime historique. Moi, je fais de la dague).

Je crois en le fait que la spiritualité n’est pas un truc lointain que l’on ne peut vivre que dans des conditions idéales, comme pendant des stages, des retraites ou les vacances. Être “spirituelle”, c’est terre à terre et ça se pratique avec des bottes boueuses, à travers les crises existentielles, la maladie, les revers de fortune… Et puis bien entendu, dans votre salon, avec un thé et une tranche de gâteau.

Je peux dire fièrement que le coaching m’a sauvé la vie.

Je suis née hypersensible, ce qui était quelque peu “pas de bol”, puisque mon parcours scolaire a contenu cinq ans de harcèlement, ce qui, sans surprise, m’a rendue encore plus sensible. Ça m’a aussi enseigné une précieuse leçon sur quoi tolérer ou non dans ma vie. Mais, hélas, ça a créé une habitude bien enracinée d’auto-dépréciation et une tendance à être complètement chavirée émotionnellement dans les moments difficiles. Paf.

En 2012, alors que mon “sismographe émotionnel” faisait des embardées, j’ai touché le fond et suis tombée en dépression sévère. Mon travail n'était clairement pas bon pour moi, la manière dont je voyais le monde était toxique et mon corps était tellement en détresse à cause de l’angoisse qu’il m’a fallu un an et demi pour sortir du cirage.

Et c’est à peu près à ce moment que le coaching m’a sauvé la vie !

À l’époque, je travaillais avec un psychiatre capable (mais les médicaments ne faisaient strictement aucun effet. Nous les avons arrêtés pour mon plus grand bien) et une psychologue, capable également. Mais ils ne proposaient aucune solution de transformation. Ils me disaient des choses que je savais déjà, comme “Vous seriez pas un peu perfectionniste, des fois ?”
Sans blague ? C’est quand que vous allez commencer à me dire des choses que je ne sais pas déjà, des fois ?

Et un jour, ma psychologue m’a recommandé de lire Madly in love with me, de Christine Arylo (le livre n’a pas été traduit en français mais on pourrait traduire par “follement amoureuse de moi-même”).
BOUM, tout a changé d’un coup. Je venais de rencontrer le coaching. Je me suis mise à lire livre après livre après livre d’auto-transformation, les arts holistiques et la loi de l’attraction (attention, il y a plein de choses très mal expliquées autour du sujet, et un bon paquet de carabistouilles aussi) et peu à peu, j’ai été mieux. J’ai également fait beaucoup de reiki, qui a été l’instrument majeur de ma guérison.

J’ai quitté mon travail ennuyeux (travail qui incluait une collègue désagréable et pressurisante par-dessus le marché), j’ai décidé de devenir coach et maître-reiki, et j’ai commencé de travailler en tant que telle en 2014. D’abord comme maître-reiki certifiée et coach autodidacte, puis, en 2019, j’ai passé ma certification de coaching holistique avec l’organisme américain dont je rêvais.

Et donc, c’est quoi l’intéressant dans mon parcours ?

L’intéressant avec moi, c’est que j’ai été à votre place. J’ai été au fond du trou. J’ai pleuré des hectolitres. Je me suis sentie complètement coincée peut-être sur le point précis où vous vous sentez coincée en ce moment. J’ai fait l’expérience des blocages, de la résistance, de la colère, de la rancune, du désespoir… ET J’AI PRIS DES NOTES. (Yep, c’est ce que les coaches font, même quand il.elle.s sont en train de sangloter comme des madeleines roulé.e.s en boule sous une couverture. Les coaches prennent TOUT LE TEMPS des notes) … Et maintenant je connais le chemin pour traverser tout ça.

Le coaching, c’est un outil de TRANS-FOR-MA-TION. Ça contient pas mal de “comprendre”, mais beaucoup moins que ce que vous pourriez penser. Vous n’allez pas passer 15 ans allongée sur un divan à vous demander “pourquoi ?”. On n’est pas dans une psychanalyse comme vous en voyez dans les films. La transformation, c’est avant tout une pratique, bien qu’une pratique surtout intérieure, parce que de toute façon quand on est alignée “à l’intérieur”, les changements “à l’extérieur” se font tout seuls et sont TELLEMENT PLUS FACILES. Mais ne vous inquiétez pas, il y aura aussi du passage à l’action, parce que c’est important (et rigolo).

Maintenant vous avez envie de vous salir les bottes tout en prenant le thé avec moi ?

Vous êtes prête à aller en profondeur et à investir sur vous-même (voui, investir du temps, de l’argent et de la badassitude), sortir du pré carré qui est de toute façon trop petit pour vous et aller botter les fesses à vos blocages ?
Je peux vous garantir que le voyage sera excitant, réconfortant et que vous allez vous amuser. En tout cas, c’est ce que disent mes clients.